Damien PERRUCHOT - Qualiwork

Qualiwork en 10 questions

996 5e4057d327aac

Damien Perruchot de la Bussière, vous avez créé l’entreprise Qualiwork il y a deux ans après une expérience de 17 ans dans la QSE (Qualité-Sécurité-Environnement). Comment présentez-vous votre activité lors d’un premier entretien ?

Qualiwork propose 3 services : Externalisation, Digitalisation, Transmission dans les domaines QSE.

 

Vous êtes également expert dans la digitalisation (logiciel BlueKanGo, revente de matériel informatique, etc.) et, en tant que tel, vous êtes tout désigné pour accompagner les entreprises dans leur transformation numérique. Les responsables QSE aujourd’hui sont-ils tous passés comme vous à l’informatique ?

Je ne sais pas s’ils ont passé le cap de l’informatique mais compte tenu du métier depuis ces 20 dernières années, très souvent, le RQSE était aussi le roi de la macro excel pour pouvoir consolider les fameux « reporting » excel, et je ne connais pas beaucoup de Responsables QSE qui n’avaient pas déjà des connaissances approfondies en informatique, enfin en bureautique.

Beaucoup de décideurs considèrent encore que la QSE est trop coûteuse, trop fastidieuse. Vous êtes expert en digitalisation des systèmes QSE, est-ce que les nouvelles technologies peuvent changer les idées reçues à ce sujet ?

L’évolution du métier QSE dans le monde du digital, est devenir le pilote de la transformation numérique, car un responsable QSE a un regard très transversal d’une organisation d’entreprise, et peut apporter un regarder global pour éviter d’empiler les outils informatiques à chaque demande ou besoin. Les nouveaux outils numériques dans les métiers QSE permettent d’éliminer 30 à 40% des tâches administratives de gestion d’un système qualité, et donc d’être de nouveau plus sur le terrain pour faire avancer les actions. Mais sur le fond, le QSE n’a jamais été coûteux et fastidieux, ça c’est pour les décideurs qui n’acceptent pas les règles du jeu qui existent sur le terrain, comme la règlementation, le code du travail, le code de l’environnement, et avoir des clients mécontents.

Le QSE c’est l’outil de déploiement de la stratégie d’une entreprise pour anticiper les risques, donc éviter justement que l’entreprise se retrouve dans une situation de crise majeure. Les outils numériques apportent énormément en réactivité, et surtout en qualité des données traitées, fiabilités des résultats, donc des prises de décisions facilitées, plus simples à communiquer et expliquer.

Vous proposez aux entreprises clientes de Qualiwork d’externaliser la fonction de QSE. Est-il plus facile à un intervenant extérieur d’avoir la vision d’ensemble et la liberté de parole indispensables à ce poste ?

L’avantage, effectivement, quand on intervient en externalisation c’est qu’on apporte à la fois une vision nouvelle, et l’expérience, dans un laps de temps très court. Mais attention toutefois à ne pas aller trop vite et à bien écouter car on apprend énormément de nos clients, et chaque situation, culture, est unique.

Oui, en étant externe, on peut parler plus librement, si une entreprise fait appel à votre expertise, ce n’est pas pour apprendre ce qu’elle sait déjà, mais c’est bien pour que vous apportiez des solutions nouvelles, ou avoir une lecture de la situation que votre client n’avait pas détectée.

Vous vous définissez volontiers comme un poil à gratter. Diriez-vous que le rôle du QSE est de déranger (les habitudes, les mentalités, etc.) ?

Le rôle d’un responsable QSE est d’accompagner ses collègues à prendre du recul sur ce qu’ils font au quotidien afin de poser le crayon et puis de se poser les bonnes question : où cours-je, dans quel état gère, ... L’idée est de déranger les habitudes de travail et donc forcément cela peut déranger les mentalités, mais c’est un point primordial pour moi.

C’est toujours fait avec bienveillance, respect, et le sourire.

En tant qu’expert QSE, que pensez-vous de l’autocontrôle ?

C’est un outil en qualité opérationnelle qu’on utilise souvent, mais il y a des étapes préalables avant d’arriver à l’autocontrôle. C’est un excellent moyen aussi pour mettre en avant les savoir-faire et les expertises dans les équipes, car on s’engage quand on fait de l’autocontrôle. Il est très important que chaque collaborateur se sente responsable de la qualité de son travail, et ne transmette pas la patate chaude aux autres. C’est pire que tout ça : “les problèmes c’est pour les autres”. « NON ET NON »

Vous êtes, entre autres casquettes, conseiller à la sécurité pour le transport de marchandises dangereuses. En quoi consiste exactement cette mission ?

Il s’agit de mettre en application la règlementation sur les transports des marchandises dangereuses dans les entreprises. A tous les niveaux de chaîne logistique, on va s’attacher à regarder tous les aspects liés aux transports, donc aux emballages, aux véhicules qui les transportent (camion-citerne, bennes, gaz sous pression), en prenant en compte la dangerosité des matières (explosifs, inflammables, corrosifs, toxiques, autoréactifs, comburants, dangereux pour l’environnement, radioactifs, etc…), en regardant aussi s’ils peuvent circuler sur toutes les routes, tous les tunnels,... Apporter des socles de compétences avec des formations aux personnes qui seront concernées par cette règlementation européenne.

Difficile de résumer 1500 pages de règlementation en quelques lignes !

Je suis CSTMD (Conseiller à la Sécurité pour le Transport des Marchandises Dangereuses) depuis 2004, et je dois repasser mon examen (diplôme d’état national) tous les 5 ans. Je viens de le renouveler fin 2019, en réussissant un 49/50… plutôt content de moi ;-)

Vous êtes très engagé dans le bénévolat. Avez-vous adhéré au réseau PSI.expert parce que vous y avez retrouvé les valeurs humaines qui vous sont chères ?

Oui, les valeurs humaines portées par le réseau sont importantes pour moi, elles sont portées par les hommes et les femmes qui constituent le réseau. Et connaissant l’un des protagonistes créateurs du réseau, Cédric, je n’ai eu aucun doute.

Comment avez-vous été accueilli dans ce réseau ? Le recommanderiez-vous à d’autres personnes et/ou entreprises et pourquoi ?

Bel accueil, et oui je le recommande, car les évolutions règlementaires nécessitent de bien s’entourer dans plusieurs domaines d’expertise par exemple, et je crois fermement que Psi.expert permet aux membres du réseau de créer une sphère de compétences complémentaires indispensable pour se développer.

Pour finir, comment complèteriez-vous ce petit portrait chinois ?

Le profil de Damien sur PSI.expert

Last modified onlundi, 30 mars 2020 09:16
More in this category: « Gwenaelle HULAUD
Login to post comments
Dlepicom

PSI.expert est une marque du Groupe Delpicom. Delpicom est le partenaire de votre développement depuis 2000. La qualité est le pilier de toutes nos prestations.

Delpicom est une entreprise certifiée :

  • ISO 9001 : Animation de réseau de Prestataires de Services intellectuels et réalisation de prestations de formations
  • Qualiopi : La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'actions suivante : actions de formation.
Datadock

Nos coordonnées

Paris

70, rue Mademoiselle
75015 Paris

Tél : 01 47 34 27 22
Fax : 01 43 06 05 61

Nantes

1, rue du Guesclin
44000 Nantes

Tél : 02 40 99 00 29
Fax : 01 43 06 05 61

 

Un message ?

Log in or Sign up