La digitalisation de la formation

Même si la formation en présentiel reste encore dans les statistiques la modalité pédagogique la plus efficace, elle connaît depuis 2014 un recul important au profit du digital learning et plus particulièrement du fast learning (moins de 15 minutes), avec cette idée que, en matière de formation, la fréquence importe plus que l’intensité.

 

Une méthode dans l’ère du temps

Les progrès de l’IA entrainent pour tous les salariés la nécessité de développer de nouvelles compétences pour répondre aux exigences de métiers nouveaux ou en mutation. La digitalisation de la formation s’inscrit par nature dans cette évolution et incarne à cet égard une forme de modernité.

Les décideurs se montrent séduits par l’économie qu’elle représente sur le présentiel et par sa réactivité business. Les apprenants, de leur côté, apprécient sa flexibilité et son caractère personnalisé. Ce dernier argument pèse particulièrement lourd à l’heure où 27% des salariés citent la personnalisation comme premier vecteur de motivation dans le processus d’apprentissage. C’est d’ailleurs l’orientation choisie par la réforme de la formation professionnelle, qui place l’individu au cœur du processus en donnant au salarié la maîtrise et la responsabilité de son parcours.

Différentes modalités d’apprentissage

Le e-learning

Le e-learning est davantage un terme générique qu’une méthode spécifique. Littéralement, c’est la formation sur Internet, donc la formation à distance. Et cependant toute formation en présentiel qui met à disposition des apprenants un outil informatique peut être qualifiée d’e-learning.

Dans le langage courant, ce terme est néanmoins réservé à l’apprentissage à distance qui permet aux apprenants de se former à leur rythme sur l’ordinateur de leur choix.

Organisée en sessions ou modules, la formation peut-être totalement autogérée et suivie via un tableau de bord qui répertorie chacune des avancées du participant et permet une analyse simple et efficace de ses performances. Elle alterne les vidéos, textes et tests en tout genre. Point positif : les évaluations peuvent être refaites jusqu’à ce que l’exercice soit réussi ou totalement maîtrisé.

Bien que l’e-learning ne permette pas l’interaction avec un formateur, un interlocuteur reste néanmoins joignable par mail en cas de question.

La classe virtuelle

La classe virtuelle, comme l’e-learning, consiste en une formation à distance effectuée depuis un ordinateur. A contrario de l’e-learning (tel que défini ci-dessus), elle offre aux participants la possibilité d’interagir avec un formateur de chair et d’os à la façon d’une visio-conférence. Si cette modalité d’apprentissage est moins flexible que l’e-learning (obligation de se connecter à un horaire donné et pour une durée fixe), elle permet pour l’entreprise de maintenir l’interaction avec le formateur sans faire la dépense du présentiel.

Bien que la convivialité d’une classe virtuelle ne puisse être comparée à celle des formations en présentiel, les thuriféraires de cette méthode rappellent que l’expérience sociale d’une formation entre pour moins de 4% dans les facteurs d’engagement des apprenants.

Le m-learning

Le mobile learning ou m-learning est une version courte de l’e-learning permettant d’acquérir une notion en quelques instants, comme une sorte de wikipédia de la formation. Elle est pensée pour être ludique et pratique. Pour cette raison, elle est utilisable sur n’importe quel appareil (smartphone, tablette, ordinateur, etc.).

Pour les entreprises, proposer une application de mobile learning, c’est rendre le contenu accessible n’importe où et n’importe quand à tous ses collaborateurs. C’est également une opportunité pour accélérer l’apprentissage, gamifier la formation, donner une dimension sociale au module avec l’implémentation des réseaux sociaux, forum, classements, etc.

A noter toutefois que le format très court du m-learning ne s’adapte pas à toutes les notions.

L’adaptative learning

L’adaptative learning est un fruit du Big Data. Grâce aux informations collectées et analysées tels que le profil, les évaluations, les données de navigations, etc. des apprenants, il est aujourd’hui possible de personnaliser entièrement un module de formation en fonction des objectifs, du niveau, du rythme d’apprentissage, des notions déjà étudiées, etc. Pour que ce système soit pertinent, il est naturellement important de disposer en amont du plus grand nombre d’informations possible sur chaque participant.

Le développement des Bots (abréviation de « robot ») permettra bientôt d’aller encore plus loin dans l’adaptive learning et rendre en outre le module plus animé.

Approfondir

 

Login to post comments
Dlepicom

PSI.expert est une marque du Groupe Delpicom. Delpicom est le partenaire de votre développement depuis 2000. La qualité est le pilier de toutes nos prestations.

Delpicom est une entreprise certifiée :

  • ISO 9001 : Animation de réseau de Prestataires de Services intellectuels et réalisation de prestations de formations
  • Qualiopi : La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'actions suivante : actions de formation.
Datadock

Nos coordonnées

Paris

70, rue Mademoiselle
75015 Paris

Tél : 01 47 34 27 22
Fax : 01 43 06 05 61

Nantes

1, rue du Guesclin
44000 Nantes

Tél : 02 40 99 00 29
Fax : 01 43 06 05 61

 

Un message ?

Log in or Sign up